©Photo TC Media – Jessy Laflamme

La Commission canadienne du lait (CCL) appuie l’industrie laitière canadienne dans l’embauche et la formation d’une main-d’œuvre hautement qualifiée, qui répond aux besoins actuels de nos secteurs de production et de transformation laitières.

La CCL lance l’Initiative pour le développement de la main-d’œuvre (IDM), un investissement de 5 millions de dollars sur trois ans qui appuie le recrutement et la formation d’une main-d’œuvre qualifiée au sein de l’industrie laitière canadienne.

L’IDM comprend quatre programmes de financement :

  1. Programme de bourses : bourses pour étudiants diplômés dans un domaine d’études relié à l’industrie laitière
  2. Programme de promotion de carrières : promotion de carrières dans l’industrie laitière
  3. Programme de formation : création de programmes d’éducation offerts à temps plein et certifiés par le gouvernement dans le but de former une main-d’œuvre qualifiée pour travailler dans les usines laitières
  4. Programme de formation continue : occasions de formation continue pour les gens qui travaillent déjà dans des usines et des fermes laitières

Les organisations admissibles comprennent les associations de l’industrie et les établissements de formation. La CCL évaluera les demandes durant l’été et le financement débutera en automne.

« L’Initiative pour le développement de la main-d’œuvre de la CCL aidera à attirer de nouveaux travailleurs qualifiés dans le secteur laitier, ce qui est d’une importance capitale pour qu’il demeure compétitif et qu’il continue d’innover. Le secteur laitier canadien crée de bons emplois et contribue à l’accroissement de la classe moyenne. Il renforce l’économie et permet aux familles canadiennes de savourer des produits laitiers canadiens de grande qualité », commente Lawrence MacAulay, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire

« Lorsque nous avons consulté les représentants de l’industrie laitière, ils ont clairement indiqué qu’un de leurs principaux défis actuels et pour l’avenir est d’attirer et de retenir des travailleurs qualifiés, surtout dans les usines de fromage. Nous espérons que cette initiative les aidera à attirer plus de jeunes dans cette industrie passionnante », mentionne Alistair Johnston, président, Commission canadienne du lait.

La transformation laitière livre des produits d’une valeur de 15,2 millions de dollars provenant de 471 usines où travaillent 22 900 personnes. Le secteur laitier canadien compte 10 951 fermes où 945 000 vaches produisent près de 8,5 milliards de litres de lait par année. La Commission canadienne du lait, une société d’État créée en 1966, est un facilitateur clé au sein du secteur laitier canadien. La CCL contribue à élaborer, mettre en œuvre et administrer des politiques et des programmes qui appuient les producteurs de lait et les transformateurs. Elle a pour mandat de permettre aux producteurs de lait efficaces d’obtenir une juste rétribution pour leur travail et leur investissement, tout en assurant aux consommateurs canadiens des approvisionnements suffisants de produits laitiers de qualité.

Source : Journal L’Avantage

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top