Alysson Bourgault

À la suite d’un appel de projets lancé en décembre dernier, 100° dévoile les neuf projets retenus dans huit villes du Bas-Saint-Laurent afin d’améliorer la gestion et l’accessibilité des fruits et légumes.

Ces projets qui ont retenu l’attention du comité de sélection se partagent la somme de 72 270 $. Québec en Forme et la Fondation Louis Bonduelle se sont associés pour soutenir et apporter des solutions au système alimentaire en mettant à contribution divers organismes que ce soit des municipalités, des organismes communautaires ou des institutions scolaires. Les projets retenus visent à améliorer le système alimentaire et la gestion des fruits et légumes de la ferme à l’assiette, c’est-à-dire de la production à la distribution.

« Avec cet appel de projets, COSMOSS a profité de l’occasion pour accompagner des groupes et organisations dans l’élaboration d’initiatives adaptées à leur milieu.  Nous sommes impressionnés du nombre de projets déposés, ce qui témoignent d’une forte volonté d’agir pour un meilleur accès aux fruits et légumes à l’année, alors que certains projets contribueront aussi à réduire le gaspillage alimentaire », précise Alysson Bourgault, agente d’accompagnement à COSMOSS Bas-Saint-Laurent et ambassadrice 100° au Bas-Saint-Laurent, dont le rôle consiste à promouvoir l’engagement et à soutenir ceux qui veulent créer de nouveaux projets avec 100°.

Projets retenus

Les projets retenus sont la municipalité de St-Octave de Métis – Les pouces d’Octave, Moisson Vallée Matapédia – Frigo communautaire, Moisson Kamouraska, La corporation Verger patrimonial du Témiscouata, Moisson Mitis – Approvisionnons La Mitis, Moisson Rimouski-Neigette – Les fruits partagés… à l’année!, le Comité de développement de St-Simon – Cuisine collective croque-nature, la Maison des Familles de la Matanie – Le jardin des familles, au cœur de mon quartier et La cuisine collective de la région de Matane – Congeler à l’automne pour en manger à l’année.

Source : Article d’Alexandre D’Astous paru sur le site internet du journal l’Avantage le 21 mars 2018

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top