UPAC’est sous le thème Ensemble, développons notre région que s’est tenue le 7 novembre, la 86e assemblée générale annuelle de la Fédération de l’UPA du Bas-Saint-Laurent, rappelant ainsi l’importance de créer des alliances avec les différents intervenants pour assurer le développement des entreprises agricoles et la vitalité du milieu. Le président, M. Gilbert Marquis, s’est dit d’ailleurs très fier des appuis obtenus dans la dernière année, des producteurs, et surtout des élus municipaux. Cette assemblée a réuni plus de 160 personnes.

Outre les points habituels, trois conférences ont été prononcées : une donnant les résultats de l’étude sur la santé des sols agricoles au Bas-Saint-Laurent, une sur l’inventaire et caractérisation des terres agricoles dévalorisées et une dernière pour annoncer les fiches de valorisation des terres agricoles dévalorisées.

Treize résolutions ont aussi été débattues par les cent-vingt délégués et sont, entre autres :

  • Gestion des risques en agriculture : une priorité
  • Nouveaux coûts de production – Orge, avoine et canola
  • Programme d’assurance-santé animale
  • Programme de crédit de taxes foncières agricoles
  • Avenir de l’Institut de technologie agricole
  • Luzerne énergétiquement modifiée

AGA UPAMonsieur Marcel Groleau, président général de l’Union, a quant à lui transmis des informations sur les différents sujets d’actualité en insistant davantage sur la nécessité d’un soutien dans la gestion des risques et les impacts de la réforme du programme des crédits de taxes foncières.

 

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top