Alexandre Boucher-Doddridge et Anthony Bisson sont les fondateurs de l’entreprise HerbiaEra.

L’agriculture urbaine a de plus en plus la cote, et particulièrement en cette période de pandémie. Diplômés au baccalauréat en génie des systèmes électromécaniques, Anthony Bisson et Alexandre Boucher-Doddridge ont fait preuve de vision en lançant leur entreprise HerbiaEra avec le soutien d’Entrepreneuriat UQAR.

Cette jeune pousse est née en 2017 alors que les deux finissants en génie devaient développer un projet de fin d’études. « L’agriculture urbaine est une tendance mondiale. Notre idée était de créer un système de culture de fines herbes, de pousses et de petits légumes qui est autonome, intelligent et facilement utilisable pour les personnes qui demeurent en ville. C’est ce qui nous a guidés pour développer nos jardinières intelligentes », explique M. Bisson.

HerbiaEra est une entreprise qui illustre que la science peut mener à une carrière en affaires lorsqu’on a l’esprit entrepreneurial. « Notre startup est à l’interface de l’ingénierie et de l’agriculture. Que vous ayez le pouce vert ou non, nos jardinières intelligentes permettent d’avoir des aliments frais et sains à l’année. Elles ont été pensées pour être faciles d’utilisation. En exploitant le phénomène de la capillarité, le substrat permet l’autorégulation de l’eau, des nutriments et de l’oxygène. Ainsi, il n’y a plus à s’inquiéter d’avoir trop ou pas assez arrosé. Lorsque le réservoir d’eau est vide, votre jardinière vous en avise! », précise M. Boucher-Doddridge.

L’entreprise des deux diplômés de l’UQAR a déjà mérité plusieurs distinctions depuis sa création, dont la bourse Jinette-Côté remise par la Fondation de l’UQAR (5000 $), la bourse d’Entrepreneuriat UQAR Coup de cœur du public lors de la première édition du Forum Innovation, Ingénierie, Informatique et Entrepreneuriat et a été finaliste au 20e Défi OSEntreprendre dans le volet Création d’entreprise, catégorie Innovations technologique et technique.

HerbiaEra est aujourd’hui rendu à l’étape de la commercialisation de leurs jardinières des temps modernes. Les deux entrepreneurs ont récemment lancé une campagne sur le site de sociofinancement La Ruche pour produire des HerbiaEra CS1. Ils espèrent obtenir 100 000 $ pour fabriquer les jardinières intelligentes et ajouter une plateforme de commerce en ligne sur le site Web de leur entreprise. Appuyée par le Fonds mille et un pour la jeunesse du Secrétariat à la jeunesse, cette campagne permet d’ajouter un financement additionnel de 100 000 $ si HerbiaEra atteint son objectif.

Pour plus d’information sur l’entreprise qui est aujourd’hui basée à Saint-Antoine-de-Tilly, on visite le site https://herbiaera.com/.

Source : UQAR

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top