Le gouvernement du Canada travaille fort pour aider les Canadiens et les entreprises à traverser cette période économique difficile. Nous continuerons de protéger la santé et la sécurité des Canadiens, d’appuyer les familles et les entreprises et de faire en sorte que notre économie reste forte face à l’incertitude.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé le 27 mars de nouvelles mesures pour appuyer les petites entreprises qui font face aux impacts économiques de la pandémie. Ces mesures aideront les entreprises canadiennes à protéger les emplois dont dépendent les Canadiens, ainsi qu’à payer leurs travailleurs et leurs factures pendant ces moments difficiles.

L’annonce s’inscrit dans le cadre du Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19. Ce plan prévoit déjà un soutien de 107 milliards de dollars aux Canadiens pour qu’ils puissent acheter de la nourriture, payer le loyer et prendre soin de leurs proches. Ce plan contient aussi des mesures de soutien pour aider les entreprises à traverser cette période d’incertitude.

Pour soutenir davantage les petites entreprises, le gouvernement du Canada prendra les mesures suivantes :

  • Annoncer une subvention salariale de 75 % pour les entreprises admissibles, et ce, pour jusqu’à trois mois et rétroactive au 15 mars 2020. Cette mesure aidera les entreprises à garder et à réembaucher leurs travailleurs. Plus de détails sur les critères d’admissibilité vont commencer par les impacts de la COVID-19 sur les ventes et seront communiqués avant la fin du mois.
  • Permettre aux entreprises, y compris les travailleurs autonomes, de reporter tous les paiements qu’ils doivent effectuer au titre de la taxe sur les produits et les services et de la taxe de vente harmonisée (TPS/TVH) pour les sommes perçues sur leurs ventes jusqu’en juin. Ils pourront également reporter jusqu’en juin le remboursement des droits de douane exigibles sur les importations. Cette mesure équivaut à accorder des prêts sans intérêt de jusqu’à 30 milliards de dollars aux entreprises canadiennes. Elle aidera les entreprises à continuer de payer leurs employés et leurs factures et contribuera à limiter les problèmes de liquidités que connaissent les entreprises à travers le pays.
  • Lancer le nouveau Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes. Ce programme offrira jusqu’à 25 milliards de dollars aux institutions financières admissibles afin qu’elles puissent accorder des prêts sans intérêt aux petites entreprises. Grâce à ces prêts, qui sont garantis et financés par le gouvernement du Canada, les petites entreprises auront accès au capital dont elles ont besoin, à un taux d’intérêt de 0 %, pour qu’elles puissent payer le loyer et couvrir d’autres dépenses importantes au cours des prochains mois.
  • Lancer le nouveau Programme de garantie et de prêts pour les petites et moyennes entreprises. Ce programme permettra d’accorder jusqu’à 40 milliards de dollars sous forme de prêts garantis, financés par Exportation et développement Canada et la Banque de développement du Canada, aux petites entreprises qui se tournent vers leurs institutions financières pour les aider à faire face aux répercussions de la COVID-19. Cette mesure vise les petites et moyennes entreprises qui ont besoin d’une aide supplémentaire pour maintenir leur flux de trésorerie d’exploitation.

Ces nouveaux investissements aideront les institutions financières du pays à offrir les options de crédit et de liquidité dont de nombreuses entreprises canadiennes ont besoin immédiatement.

Le gouvernement du Canada comprend que certains secteurs ont été touchés de façon disproportionnée par la pandémie de la COVID-19. Nous continuerons de suivre de près l’évolution de la situation et de prendre d’autres mesures à court terme. Nous sommes tous dans le même bateau et le gouvernement du Canada continuera de travailler jour et nuit pour s’assurer que les Canadiens et les petites entreprises reçoivent le soutien dont ils ont besoin pour surmonter cette crise.

Source : site internet du premier ministre Justin Trudeau

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top