L’Union des producteurs agricoles prépare une application et un jeu vidéo pour remplacer la tenue de l’événement Portes ouvertes sur les fermes du Québec. Crédit : Shutterstock

Malgré l’annulation des Portes ouvertes sur les fermes du Québec en raison de la COVID-19, l’Union des producteurs agricoles (UPA) lancera, pour souligner la 18e édition de l’événement, une application et un jeu virtuel.

L’achat local est sur toutes les lèvres cette année, indique la directrice affaires publiques et syndicales de l’UPA, Magali Delomier. « On voulait garder le momentum des portes ouvertes parce que ça fait un certain nombre d’années. Il y a une habitude de créée et le lien avec le consommateur qu’on veut garder encore plus cette année, où l’achat local résonne », dit-elle.

L’application pour téléphones intelligents offrira des photos, vidéos et fiches descriptives de plus de 1 000 fermes qui offrent des produits en kiosque ou font de la vente en ligne. Celles-ci apparaîtront sur une carte interactive. Cette application offrira également des fiches sur l’agriculture en région et enverra des notifications aux consommateurs sur l’évolution de la saison en temps réel.

Les premières entreprises qui y seront répertoriées seront celles fournies par l’UPA aux initiatives Panier Bleu et Solution locale. Dans un second temps, l’application pourra être bonifiée en ajoutant des routes agrotouristiques, mais également en élargissant l’offre de la plateforme à des transformateurs. L’application portera le nom de la campagne publicitaire Mangeons local et devrait être lancée vers la fin juin.

Jeu vidéo

L’UPA met sur pied un jeu vidéo sur une plateforme Web (aussi accessible via un téléphone ou une tablette) dont le lancement est prévu à la date habituelle de la tenue habituelle des portes ouvertes en septembre, souligne Mme Delomier. « C’est un jeu d’aventure à travers un concours interrégional qui s’échelonnera sur un mois », indique-t-elle. Le jeu, en deux dimensions, permettra aux familles mais principalement aux enfants, d’aller à la rencontre du milieu agroalimentaire. « [Pour] les fermes, il y aura des capsules 360, des quiz, des Savez-vous que?, et on est aussi en train de démarcher plusieurs partenaires pour intégrer, par exemple, un agronome, un restaurant ou un supermarché […]. Ça va être une espèce de quête où on va cumuler des points et l’idée sera que plus il y a de familles qui jouent dans une région, plus cette région gagnera de points », affirme Magali Delomier. Les participants pourront aussi, éventuellement, gagner des points lorsqu’ils iront acheter des produits sur une ferme en scannant un code QR une fois sur place.

Pour ces deux initiatives, terminer le développement dans le temps alloué sera le principal défi. L’UPA prévoyait développer une plateforme jeunesse en 2021. Le contenu de l’application et du jeu vidéo pourra être réutilisé à cette fin.

Source : La Terre de chez nous

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top