Tout en étant un terrain de jeux fascinant et une école de vie extraordinaire, la ferme demeure un milieu de dangers réels pour les enfants qui y vivent et participant aux travaux agricoles. Saviez-vous qu’on dénombre chaque année, sur les fermes du Québec, de nombreux enfants et adolescents qui sont gravement blessés, voire tués à la suite d’un accident, sans compter toutes les situations potentiellement dangereuses ?

De plus, il est démontré que la majorité des parents et des enfants sous-estiment les dangers auxquels ils sont exposés ainsi que leurs capacités à agir de manière sécuritaire. Ce constat met en évidence l’importance d’une meilleure connaissance des dangers quotidiens à la ferme et des moyens appropriés pour assurer la sécurité des personnes qui y vivent.

Devant ce constat, la Fédération de l’UPA du Bas-Saint-Laurent a organisé le 27 août dernier un Sécurijour à la Ferme Denis St-Pierre de St-Arsène. Mentionnons qu’il s’agit d’une activité d’éducation et de formation sur la prévention et la sécurité à la ferme s’adressant à des enfants d’agriculteurs âgés de 7 à 12 ans.IMG_5330

Cette activité était destinée aux enfants des producteurs agricoles des MRC de Rivière-du-Loup, Des Basques et du Témiscouata. Elle a permis d’informer les jeunes de 7 à 12 ans sur la sécurité à la ferme. Sous forme de sept ateliers interactifs et amusants, la quarantaine d’enfants présents ont appris à reconnaître les dangers réels sur la ferme. Ils ont aussi découvert les moyens dont ils disposent pour assurer leur propre sécurité et celle de leurs amis qui les visitent. Pendant cette journée, les enfants se sont familiarisés avec les règles de sécurité avec le grain, la sécurité aquatique, la prévention des incendies, les premiers soins, la sécurité routière en vélo et le VTT, la sécurité du tracteur et la sécurité sur Internet.

Deux autres Sécurijour sont au calendrier pour 2016. Le prochain se tiendra à Mont-Joli le 17 septembre pour les fils et filles d’agriculteurs des MRC de Matanie, de la Mitis, de la Matapédia et de Rimouski-Neigette et la semaine suivante, le 24 septembre à La Pocatière pour ceux en provenance de la MRC de Kamouraska.

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top