Fusion Coop Purdel et Coop Matapédienne

C’est un nouveau départ pour La Coop Purdel et La Matapédienne Coopérative Agricole alors qu’ils ne forment plus qu’un, la Coop Purdel, depuis le 4 novembre.

C’est par un vote favorable tenu lors d’une Assemblée générale extraordinaire, le 12 juillet dernier, que les membres de La Matapédienne Coopérative agricole ont entériné le projet de fusion. Aujourd’hui, La Matapédienne Coopérative agricole unit officiellement ses forces à celles de La Coop Purdel afin d’assurer la pérennité et le développement des services de proximité dans l’intérêt de ses membres. Ce projet d’inter-coopération amènera avec lui de nombreux avantages qui seront bénéfiques autant pour les membres, pour les clients et pour les employés.

« En tant que coopérative agricole, nous avons toujours eu à cœur de fournir aux producteurs les biens et les services nécessaires à l’exploitation de leur entreprise et ce, dans un souci de proximité. C’est pour ces raisons que le conseil d’administration est confiant et positif que cette fusion des deux coopératives sera bénéfique pour l’ensemble des membres de La Matapédienne Coopérative agricole, qui pourront compter sur une expertise régionale », commente Georges Sirois, président de La Matapédienne Coopérative agricole.

« Nous sommes très heureux d’accueillir les membres, clients et employés de La Matapédienne Coopérative agricole au sein de La Coop Purdel. Par la même occasion, nous pourrons faire bénéficier les membres et clients d’un modèle d’affaire coopératif encore plus avantageux par notre proximité géographique, par nos affinités commerciales et les attentes similaires de nos membres », déclare Laurent Proulx, président de La Coop Purdel.

Cette fusion n’entraînera aucune fermeture de points de services, les deux quincailleries soit Agrizone d’Amqui et BMR de Causapscal poursuivent leurs opérations de même que le Centre de machinerie New Holland et le Centre de grains d’Amqui. Tous les contacts habituels de la coopérative (numéros de téléphone) demeurent les mêmes.

Source : Journal L’Avantage

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top