©Gracieuseté
Le projet de forêt nourricière est né de l’alliance d’organismes de Sainte-Blandine, représentés par Vanessa Ruest-Vignola (CPE Les Trois Coins), Martine Lévesque (école des Merisiers), Andréa Chicoine (Corporation des loisirs), Dave Dumas (conseiller municipal), Lise Heppell (CPE Les Trois Coins), Suzanne Dion (Club l’amitié) et Marie-Ève Guimond (école des Merisiers). Absentes sur la photo: Marie-Amélie Bélanger (Groupe SYGIF) et Lisa Fillion (Commission de l’environnement).

Des organismes du quartier Sainte-Blandine à Rimouski se rassemblent et lancent un projet de forêt nourricière intergénérationnelle.

Le projet a officiellement été lancé le 20 janvier. Le centre de la petite enfance (CPE) Les Trois Coins, la Commission de l’environnement de Sainte-Blandine, la Corporation des loisirs du district, le Club de l’amitié (50 ans et plus) et l’école des Merisiers travaillent dans le but d’aménager une forêt nourricière, un lieu convivial où se trouve un assemblage de plantes vivaces qui sont comestibles ou médicinales. Cet endroit comprendra des arbres, arbustes, plantes herbacées, des couvre-sols et des champignons.

L’objectif derrière cette démarche est de créer un espace qui sera apprécié par les citoyens de tous âges. Selon les instigateurs, le projet se veut rassembleur et cadre dans les politiques d’agriculture urbaine, de MRC nourricière et de saine alimentation.

L’espace prévu pour ce projet est situé à l’arrière de l’église, entre le CPE Les Trois Coins et l’école des Merisiers. Le terrain appartient au CPE et l’accès restera public. Le regroupement d’organismes a déjà amorcé sa recherche de financement. L’objectif est d’amasser 70 000 $, afin de créer la forêt nourricière pour 2020-2021.

Source : Journal L’Avantage

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top