Le processus de reconnaissance des acquis est utile à la personne qui désire obtenir un diplôme de formation professionnelle, technique ou universitaire. Les résultats de cette reconnaissance permettent de ne pas refaire les apprentissages déjà intégrés.

La reconnaissance des acquis résultant de l’expérience ou de la scolarité est possible dans tout programme de formation, qu’il soit général ou professionnel. C’est à la personne elle-même que revient la responsabilité de demander la reconnaissance de ses acquis et d’en faire la preuve. Les établissements de formation sont responsables du processus de reconnaissance établi selon leurs modalités respectives.

Comité sectoriel de main-d’œuvre en tourisme du Conseil québécois des ressources humaines en tourisme

Le Comité sectoriel de main-d’œuvre en tourisme du Conseil québécois des ressources humaines en tourisme gère un programme national de reconnaissance professionnelle qui valide et reconnaît les compétences en tourisme. En se basant sur les normes de compétences établies par et pour l’industrie. Le programme permet de valider l’expertise développée sur le terrain et de reconnaître les fruits de cette expérience.

CQRHT
2751, boulevard Jacques-Cartier Est, bureau 200
Longueuil (Québec) J4N 1L7
Tél. : 450 651-1099
www.cqrht.qc.ca

Comité sectoriel de main-d’œuvre en tourisme du Conseil québécois des ressources humaines en tourisme

Le Comité sectoriel de main-d’œuvre en tourisme du Conseil québécois des ressources humaines en tourisme gère un programme national de reconnaissance professionnelle qui valide et reconnaît les compétences en tourisme. En se basant sur les normes de compétences établies par et pour l’industrie. Le programme permet de valider l’expertise développée sur le terrain et de reconnaître les fruits de cette expérience.

CQRHT
2751, boulevard Jacques-Cartier Est, bureau 200
Longueuil (Québec) J4N 1L7
Tél. : 450 651-1099
www.cqrht.qc.ca

Plusieurs formations ont été programmées sous l’impulsion de différents organismes du milieu. Ceux-ci connaissent bien les entreprises et leurs besoins. Ils vont chercher les ressources de formation auprès de différents organismes (ministères, maison d’enseignement, comité sectoriel de main-d’œuvre ou consultants).

 

Centres régionaux d’établissement en agriculture du Québec

Les Centres régionaux d’établissement en agriculture (CRÉA) du Québec offrent des formations en lien avec la pratique et la vie quotidienne dans le secteur bioalimentaire.

CRÉA Bas-Saint-Laurent – Gaspésie & Les Îles-de-la-Madeleine
284, rue Potvin
Rimouski (Québec) G5L 7P5
Tél. : 418 723-2424
www.lescrea.com/fr/bas-saint-laurent
Antonine Rodrigue : creabsl.antonine@upa.qc.ca
Julie Pelletier : creabsl.julie@upa.qc.ca

 

Les Saveurs du Bas-Saint-Laurent

348, boul. Arthur-Buies Ouest
Rimouski (Québec), G5L 5C7
Tél. : 418 724-9068
www.saveursbsl.com

 

Tourisme Bas-Saint-Laurent

148 rue Fraser
Rivière du Loup (Québec), G5R 1C8
Tél. : 418 867-3015 et 1 800 563-5268
www.bassaintlaurent.ca

Centre de développement bioalimentaire du Québec

Apporte un support technique, notamment dans le démarrage d’entreprise, l’innovation ou le transfert de technologie

CDBQ
1642 rue de la Ferme
Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Québec) G0R 1Z0
Tél. : 418 856-3141
www.cdbq.net

 

Comité Sectoriel de Main-d’œuvre du Commerce de l’Alimentation

Apporte un support technique, notamment dans le démarrage d’entreprise, l’innovation ou le transfert de technologie

CSMOCA
Place du Parc, 300 rue Léo-Pariseau, bureau 950
Montréal (Québec) H2X 4B3
Téléphone : 514 499-1598
www.csmoca.org

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top