Le fromage Grey Owl, de la fromagerie Le Détour Photo : Éric Labonté, MAPAQ
Le fromage Grey Owl, de la fromagerie Le Détour Photo : Éric Labonté, MAPAQ

Les producteurs fromagers auront vécu la dernière année dans un climat d’inquiétude. Avec la signature de l’Accord économique et commercial global (AECG) avec l’Union européenne, ils se sont heurtés à une nouvelle concurrence sur le marché des produits fromagers européens.

Un texte de Marie-Jeanne Dubreuil d’après une entrevue d’Info-Réveil.

Si la nouvelle entente permet aux consommateurs d’avoir accès à une offre plus diversifiée et plus abordable de fromage européen, les préoccupations sont toujours présentes les producteurs québécois, selon la copropriétaire de la fromagerie Le Détour, Ginette Bégin.

En entrevue à l’émission Info-Réveil, Mme Bégin donne l’exemple d’un fromage de lait de brebis européen vendu au détail pour le consommateur à 27,90 dollars par kilogramme.  Oubliez ça, on ne pourra jamais se situer dans ces tranches [de prix] là , exclame-t-elle.

La compétition est d’autant plus rude alors que le prix du fromage québécois subit des ajustements en fonction des augmentations du prix du lait. Cette année, les producteurs ont dû modifier leurs prix deux fois plutôt qu’une, explique Mme Bégin.

La femme d’affaires croit que l’industrie fromagère québécoise devra entamer une discussion sérieuse avec les détaillants pour que cette disparité entre les prix soit la moins nocive possible pour les producteurs québécois. Elle estime qu’il y a un intérêt chez les détaillants pour les produits québécois, mais que les paramètres entourant la vente au détail devraient être revus dans le contexte d’une telle concurrence.

Si on ouvre les marchés, il faut ouvrir aussi les façons de faire pour soutenir [les artisans québécois]

 Ginette Bégin, copropriétaire de la fromagerie Le Détour

Le Détour sauvé par une princesse

La fromagerie de Témiscouata-sur-le-Lac a été épargnée les ramifications négatives de la signature de l’AECP grâce à la nouvelle duchesse de Sussex, Meghan Markle. Le Détour a gagné en popularité après que l’actrice devenue princesse ait dévoilé que le Grey Owl était son fromage préféré.

On a eu un engouement énorme l’été dernier. On n’en avait pas pour chômer.

 Ginette Bégin, copropriétaire de la fromagerie Le Détour

La fromagerie Le Détour a également moins souffert de la nouvelle entente en raison de sa réputation déjà bien établie, selon Ginette Bégin.  Se démarrer une petite fromagerie présentement peut être beaucoup plus difficile que ce que moi je vis , nuance-t-elle.

Mme Bégin croit cependant que la position avantageuse dans laquelle s’est trouvée sa fromagerie cette année n’était que circonstancielle. Selon elle, les impacts de l’ace continuent de menacer son entreprise et pourraient l’atteindre plus sévèrement dès l’année prochaine.

Source : Radio-Canada

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top