Luc Bérubé (à gauche) et Denis Roy. – Photo: Mario Pelletier

Organisme à but non lucratif offrant des services-conseils multidisciplinaires, le Groupe Pousse-Vert organise Les journées agricoles de Saint-Arsène les 27 et 28 février prochains au Centre communautaire Morneau.

Luc Bérubé, agronome sénior, a rappelé que la région a été durement touchée par les faibles précipitations de pluie en 2018. «La ressource eau est un sujet d’actualité, le fil conducteur des quatre grands thèmes de l’évènement», a-t-il expliqué. Ce rendez-vous se veut une activité de transfert technologique et de réseautage sous la forme de deux journées auxquelles participeront 18 conférenciers.

Les thèmes de la journée du mercredi seront la production de la pomme de terre et la culture des petits fruits. On y traitera également des techniques d’irrigation et de résultats de recherches sur l’utilisation des pesticides. Le jeudi sera consacré à la productivité dans les grandes cultures de même que les pratiques de gestion d’entreprises agricoles, leur rentabilité et le bienêtre animal. Encore là, il sera question de la protection de la ressource eau.

«Ces journées sont différentes de celles organisées par d’autres organismes (ministère et syndicats agricoles) qui touchent habituellement une production ou une problématique; nos journées agricoles concernent plusieurs aspects sur les réalités de la région», a noté M. Bérubé. On vise la clientèle des producteurs agricoles, les intervenants du secteur et tout citoyen intéressé par le sujet. Les inscriptions sont acceptées jusqu’au 26 février.

GROUPE POUSSE-VERT

«Nous sommes un regroupement de producteurs qui existe depuis 1998. Le Groupe Pousse-Vert peut compter sur une équipe de 9 professionnels de l’agronomie et de la gestion agricole qui offrent des services à une clientèle de 200 producteurs», a expliqué le président Denis Roy. «Il a repris des services que le gouvernement délaissait. De plus, cela nous permettait d’avoir nos agronomes et de répondre à nos propres besoins», a-t-il ajouté.

«Pour certains services offerts aux agriculteurs, il y a une part d’aide financière gouvernementale liée à des actions précises. Nous ne recevons pas de subvention sur notre fonctionnement», a précisé Luc Bérubé. Le Groupe Pousse-Vert accompagne les entreprises dans leur stratégie pour faire face aux changements climatiques par la réalisation de diagnostics précis dans divers aspects de la production.

 

Source : Journal Info Dimanche

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top