Avec pour objectifs la mise en valeur des ressources animales et végétales comestibles du Fleuve, de l’Estuaire et du Golfe du Saint-Laurent, la promotion du plaisir de manger ces aliments locaux et l’autonomie alimentaire, l’équipe de Manger notre Saint-Laurent a réalisé, au courant de l’été, des ateliers avec les municipalités impliquées dans le projet, soit Cap-Chat, Sainte-Thérèse-de-Gaspé et les Îles-de-la-Madeleine. Chaque fois, les ateliers ont rassemblé autour de 20 personnes de différents secteurs étant intéressées de près ou de loin par la santé des communautés et le système des pêcheries.

Entrevue de Radio-Canada avec Mélanie Lemire de l’Université Laval

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top