Les producteurs agricoles des quatre coins de La Matapédia sont invités à échanger et partager leur réalité à l’occasion de la Semaine de l’agriculture matapédienne.
©Photo gracieuseté

La Semaine de l’agriculture matapédienne sera soulignée pour une 6eannée, du 20 au 23 février.

À nouveau, les agriculteurs de la Vallée seront amenés à réfléchir sur leur métier, qui nécessite également des qualités d’entrepreneur. Conférences, formation, divertissement et réseautage meubleront cette Semaine de l’agriculture matapédienne. Ces activités s’adressent particulièrement à la famille, aux couples, ainsi qu’aux agriculteurs eux-mêmes. L’objectif est de créer un moment propice aux échanges et permettre un véritable temps d’arrêt, de réflexion et de ressourcement à ceux et celles qui se sont donné comme mission de nourrir les gens.

Programmation

L’événement prendra son envol avec un brunch-conférence qui se tiendra le 20 février au Parc régional Val-D’Irène, en compagnie de l’homme d’affaires accompli, Jean-Paul Ouellet. Il y présentera sa conférence « Prendre conscience de soi-même », qui se veut un témoignage de son parcours de vie riche en émotions et en croissance personnelle. Il désire transmettre son vécu afin d’aider les gens dans leur quête du bonheur. Les personnes désireuses d’aller plus loin pourront également participer, le mercredi 21 février, à une formation d’une journée avec François Dornier, sous le thème de « La gamme du leader ». Cette formation a pour objectif de faire découvrir les huit éléments qui sont nécessaires pour démontrer un leadership positif. La Semaine de l’agriculture matapédienne prendra fin sur une note humoristique avec la soirée GRAV. Cette année, le gala prend la forme d’une « Soirée rétrospective années 80 ». Il s’agit d’une formule revisitée de l’anti-Gala du GRAV. Les personnes désireuses de participer aux différentes activités de la Semaine peuvent se rendre sur la page Facebook de l’événement.
« Cette 6e édition de la Semaine de l’agriculture matapédienne démontre bien le niveau de maturité que l’événement a atteint depuis son instauration et surtout son importance pour le milieu agricole. L’augmentation de la participation d’année en année aux diverses activités confirme bien que ça répond à un véritable besoin, soit celui de créer des activités de rencontres et d’échanges où agriculteurs et agricultrices sauront trouver du réconfort et des outils dans une période où chacun doit s’adapter à un secteur en constante évolution. C’est aussi un moment de réseautage entre les agriculteurs, agricultrices et les personnes qui gravitent autour de la communauté agricole. Bref, c’est un moment pour célébrer et reconnaître le travail de ces hommes et de ces femmes qui ont à cœur de nourrir le monde », souligne le président de l’Union des producteurs agricoles de La Matapédia, Bruno D’Astous.
Article de M. Jean-Philippe Langlais paru dans le journal l’Avantage le 16 janvier 2018.

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top