Mylène Blanchette

Agente de concertation

L’année 2017 a commencé par un déménagement. Ce grand changement a alimenté le processus de transformation organisationnelle qui caractérise la dernière année de la Table de concertation bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent. Depuis avril 2017, nous sommes localisés dans les bureaux de la Fédération de l’UPA du Bas-Saint-Laurent à Rimouski. Ce nouvel emplacement a été très positif pour la réalisation de mon mandat en tant qu’agente de concertation. Je dois avouer que les administrateurs ont été audacieux de créer cette nouvelle fonction au lieu de poursuivre avec une tradition de direction générale ou de coordination. Ce choix sous-entendait de travailler en étroite collaboration afin de mettre en place une nouvelle structure et culture organisationnelle. Pour y arriver, une plus grande implication et appropriation, par les membres, du fonctionnement de l’organisme et de ses différents dossiers était primordiale. Ce processus de transformation a engendré un réel partage des responsabilités afin de me permettre de réaliser les différentes tâches liées à l’exercice de mes fonctions. Au cœur de mon mandat : la concertation et le rayonnement du secteur, ce qui implique notamment de faire le lien avec les différents comités de travail, de planifier les rencontres entre les partenaires, de travailler sur le sentiment d’appartenance des membres envers l’organisme, d’offrir une meilleure vitrine aux forces vives du milieu et de rencontrer les différentes organisations afin d’identifier des collaborations potentielles pour le développement du secteur bioalimentaire.

Pour consolider les changements organisationnels, quatre priorités ont été identifiées dans le plan d’action 2017-2018 : améliorer la structure de concertation, améliorer les communications, renforcer le rôle de l’organisme dans le développement du secteur et assurer le financement, principalement celui du fonctionnement. Pour que le Table de concertation puisse répondre à sa mission, elle doit miser sur une permanence de qualité afin de structurer et d’alimenter la concertation entre les différents organismes du secteur. Cette instance de concertation est un outil de développement qui permet de faire converger les acteurs vers une direction commune!

Pour terminer, je suis fière de faire partie de cette belle équipe! L’embauche d’une agente de soutien administratif a permis d’augmenter notre vitesse de croisière, car nous sommes complémentaires et formons un beau duo! Travailler au quotidien avec les membres du comité exécutif est très stimulant. La diversité des administrateurs au sein du conseil d’administration est une force. Ensemble, nous pouvons contribuer grandement au développement du secteur bioalimentaire bas-laurentien!

Pour rejoindre Mylène Blanchette : a.concertation@tcbbsl.org ou 418-723-4626

 

Marie-Carmen Dumont

Adjointe au soutien administratif

Titulaire d’un diplôme d’études collégiales en Techniques de bureautique et bachelière en Sciences comptables, Mme Marie-Carmen Dumont a rejoint l’équipe de la TCBBSL en octobre dernier. Ayant grandi sur une ferme laitière, elle a toujours eu un grand intérêt pour le secteur de l’agriculture et du bioalimentaire au Bas-Saint-Laurent. Dans l’exercice de ses fonctions, elle donne un coup de main administratif au niveau de la comptabilité, des comités de travail et des communications en plus de s’impliquer notamment, dans les comités organisateurs des colloques régionaux du MAPAQ afin de soutenir la logistique.

Pour rejoindre Marie-Carmen Dumont : info@tcbbsl.org ou 418-723-2424 poste 4610

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top