©Adeline Mantyk – L’Avantage Rimouski
Francis St-Pierre, préfet de la MRC Rimouski-Neigette, accompagné de Hirondelle Varady Szabo, agente de liaison pour COSMOSS Rimouski-Neigette.

Le plan d’agriculture urbaine (PAU) de la MRC Rimouski-Neigette vient de voir le jour, il s’agit d’un projet pilote, tenté dans seulement deux MRC du Québec, qui vise la promition des produits locaux, la saine alimentation pour tous, la réduction des matières résiduelles et le développement économique.

Au terme de consultations auprès de 200 personnes sur le territoire de la MRC et du travail d’un comité créé à cet effet, un plan concerté de 39 actions a vu le jour, comportant un portrait diagnostique, des fiches informatives sur chacune des neuf municipalités de la MRC, des cartes montrant les initiatives en agriculture urbaine en développement sur le territoire. « Il y a près de 150 initiatives répertoriées, ça peut être des jardins communautaires, des bacs de culture dans toutes les municipalités, des formations pour apprendre à cuisiner, des cuisines collectives, des initiatives en gestion de matières résiduelles », indique la conseillère au développement agricole à la MRC, Marie-Pier Landry.

Le plan concerne la ville de Rimouski, mais également le cœur villageois des municipalités rurales de la MRC. « Ces initiatives peuvent permettre à des gens à mobilité plus réduites ou qui n’ont plus la capacité de faire leur grand jardin d’avoir un accès à des projets. Le partage, et l’éducation des enfants sont aussi importants. »

Attractivité régionale

Le préfet de la MRC Rimouski-Neigette, Francis St-Pierre, estime que ce plan est un atout de plus pour rendre la région davantage attractive. « C’est une des raisons pour lesquelles on développe ce genre de projet, ça fait partie de nos valeurs et de ce qu’on veut développer. COSMOSS est partenaire dans ce dossier, au niveau des saines habitudes de vie. Pour nous, la production locale et la diminution des gaz à effet de serre (GES) nous tient aussi à cœur dans ce projet. »

Le PAU vise à également à communiquer ces bons coups pour semer des idées auprès des municipalités. La MRC et un comité de suivi coordonneront la mise en place du plan au cours de la première année.

Le projet est appuyé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, qui a octroyé une aide financière de 34 800 $ à la MRC pour le réaliser. COSMOSS Rimouski-Neigette a également octroyé un montant équivalent.

Le plan peut être consulté sur le site Web de la MRC Rimouski-Neigette.

Source : Journal L’Avantage

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top