Plus tôt cette semaine, c’était la journée mondiale de prévention du suicide. Au KRTB, une nouvelle ressource sera embauchée, soit un travailleur de rang.

Il est difficile d’avoir des chiffres précis sur le nombre de suicides dans le secteur agricole, mais ces travailleurs sont particulièrement touchés par la détresse psychologique. Il s’agit de personnes pouvant être isolées dans leur exploitation, travaillant pour certains 7 jours sur 7. Difficile donc d’aller chercher de l’aide en cas de difficultés. Déjà en 2004, des sentinelles avaient été mise en place pour aller davantage à la rencontre de ces populations à risque. J’ai rencontré la directrice générale du centre prévention suicide du KRTB. Mélanie Dumont affirme qu’il fallait aller encore plus loin. Le projet Prévention Agro-Bien-être a donc été lancé avec l’embauche annoncée dans les semaines qui viennent, d’un travailleur de rang pour le KRTB. Le Fonds communautaire Bell Cause vient de faire un don de 25 000 $ pour aider au financement de la ressource. Elle sera embauchée dans les semaines à venir.

Une avancée… insuffisante

Le président de l’UPA, Gilbert Marquis a fait de la santé psychologique des agriculteurs un de ses combats. Il se réjouit de la création de ce futur poste mais reste inquiet. « C’est sur que ça avance, mais ça avance à pas de tortue et pas assez vite pour moi. (…) Parce que mon inquiétude c’est de mettre de quoi en place et que l’insuffisance monétaire après qu’on soit obligé d’arrêter le service. »

Il a interpellé le ministre de l’agriculture André Lamontage à ce sujet. Celui-ci lui a répondu qu’il ferait une annonce à l’automne. C’est donc un dossier à suivre.

Source : CIMT Nouvelles

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top