La Table de concertation bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent (TCBBSL) est fière de vous annoncer la composition de son comité exécutif qui a été renouvelé le 22 juin dernier, lors de son dernier conseil d’administration.

Ainsi, M. Gilbert Marquis, président de la Fédération de l’UPA du Bas-Saint-Laurent, a été élu à la présidence et M. Francis St-Pierre, préfet de la MRC Rimouski-Neigette en est le nouveau vice-président. Mme Brigitte Fortin, présidente de l’Ordre des agronomes du Québec section Est-du-Québec, a été élue trésorière. M. Mario Handfield, professeur au département Sociétés, territoires et développement à l’UQAR, a été élu au poste de secrétaire et Mme Isabelle Poirier, directrice régionale par intérim à la direction régionale du MAPAQ Bas-Saint-Laurent, complète la composition du comité exécutif.

Pour le nouveau président, M. Gilbert Marquis, le comité exécutif de la TCBBSL rassemble des acteurs clefs de la région qui alimenteront positivement les échanges et les orientations du conseil d’administration. « Tout organisme a besoin d’une équipe pour faire avancer des dossiers stratégiques et alimenter les processus de prises de décisions concertées. Avec le renouvellement du comité exécutif, la Table de concertation bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent pourra compter sur une équipe prête à travailler trois grandes priorités pour l’année 2017-2018 : renforcer la structure de concertation de l’organisme, travailler dans une perspective d’intersectorialité, d’inclusivité et de décloisonnement et actualiser la planification stratégique du secteur bioalimentaire bas-laurentien afin de devenir un acteur incontournable dans le développement de la région », a affirmé M. Marquis lors de son discours officiel en tant que président de la TCBBSL.

La TCBBSL a comme mission de favoriser la concertation des partenaires du secteur bioalimentaire afin d’identifier, de promouvoir et de soutenir le développement de la région bas-laurentienne. Parmi ses mandats, la TCBBSL vise à doter la région d’un plan de développement et d’une programmation annuelle, et à représenter le secteur auprès de différents organismes régionaux de concertation et de développement.
 

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top