jardins
©Photo : Charles Lepage – L’Avantage Rimouski
Cette démarche permettra entre autres de favoriser l’implantation de jardins communautaires.

Dans le contexte d’accroître l’autonomie alimentaire des régions, les municipalités de Saint-Anaclet-de-Lessard et de Saint-Valérien ont décidé de mettre en commun leurs forces et leurs idées afin d’accroître l’autonomie alimentaire au sein de leur municipalité rurale.

Ainsi, ces deux municipalités de la région de Rimouski lancent un projet conjoint d’autonomie alimentaire. Différentes mesures seront analysées au cours des prochains mois, afin d’accroître l’achat local de produits en appui aux producteurs maraîchers. Ce projet permettra d’identifier les mesures d’aide qui favoriseront une expansion ou l’implantation de nouvelles entreprises de production maraîchère. Cette démarche permettra également de favoriser l’augmentation du nombre de potagers pour les résidences privées et des logements locatifs.

Lors de la dernière séance du conseil de la municipalité de Saint-Anaclet-de-Lessard, un avis de motion a été déposé afin de permettre éventuellement aux citoyens du périmètre urbain de garder des poules, selon certains critères. D’autres actions ont été ou seront mises en place par les deux municipalités afin de favoriser l’implantation de jardins communautaires, l’installation de serres privées à l’intérieur du périmètre urbain, de bacs de cultures surélevés ainsi qu’une forêt nourricière.

« Notre défi est maintenant d’aller plus loin. Il faut encourager davantage nos producteurs, être plus autonomes sur le plan alimentaire et de rendre accessible cette production. Plus que jamais, ce défi constitue un important levier pour l’occupation du territoire et pour le développement de l’économie rurale », concluent les maires Francis St-Pierre et Robert Savoie.

Source : Journal L’Avantage

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top