Une chaudière recueille de l’eau d’érable Photo : Radio-Canada/Colombe Fortin

La saison des sucres commence au ralenti pour les producteurs acéricoles du Bas-Saint-Laurent. Même si la majorité des acériculteurs ont commencé à récolter l’eau d’érable, les quantités recueillies sont minimes par rapport aux années précédentes.

Selon la présidente régionale de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, Sylvie Laliberté, la production est six fois moins élevée qu’à la même période l’an passé au Bas-Saint-Laurent.

Elle précise que la situation pourrait être particulièrement difficile pour les nouveaux producteurs qui ont fait d’importants investissements pour commencer leurs activités.

«Pour les érablières qui ont démarré avec 25 000 entailles, il va certainement avoir des problèmes financiers qui s’en viennent à l’horizon pour eux si ça ne débloque pas comme saison.»

Sylvie Laliberté, présidente régionale de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec

La présidente régionale ajoute qu’il reste peu de temps aux acériculteurs, puisque la saison se termine normalement pendant la première semaine de mai.

L’an dernier, plus d’un million de nouvelles entailles ont été attribuées à des acériculteurs de la relève dans la province, une augmentation que les producteurs réclamaient depuis huit ans.

Source : Ici Radio-Canada

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top