Le brunch-conférence a attiré plusieurs participants au chalet du Parc régional de Val-D’Irène.
©Photo Semaine de l’agriculture matapédienne

BILAN. Les activités de la 6e Semaine de l’agriculture matapédienne, présentée du 20 au 23 février, ont attiré pas moins de 350 participants.

S’adressant particulièrement aux producteurs agricoles de la région, à leur famille ainsi qu’aux intervenants socio-économiques travaillant auprès d’eux, cette semaine thématique consistait à offrir des moments propices aux échanges et à la réflexion, tout en recentrant l’humain au cœur du développement de son entreprise. Le brunch-conférence d’ouverture mettant en vedette Jean-Paul Ouellet a ému et fait réfléchir les participants sur le besoin de revenir à l’essentiel dans sa vie. M. Ouellet s’est lancé en affaires en 1975 et est devenu l’un des plus prospères producteurs de volailles indépendants au Canada. Après avoir connu des épreuves personnelles percutantes et combattu des dépendances, il a recentré sa vie sur des valeurs plus personnelles que professionnelles. Il a partagé son témoignage, voulant aider les gens ayant des dépendances comme lui, notamment auprès de sa Fondation.

La formation « La gamme du leader », animée par François Dornier, a aussi été très appréciée su public. Elle a permettait aux gestionnaires de s’outiller afin de maintenir une solide relation de leadership avec leur équipe.

Anti-Gala de la relève

La semaine s’est clôturée par la tenue du 4e Anti-Gala, organisé par le Groupe de relève agricole. L’humour était encore une fois au rendez-vous, tout comme la fierté et la joie de partager un moment unique pour les jeunes agricultrices et agriculteurs de la Vallée. Pour certains, ce fut l’occasion de voir le fruit de leur labeur souligné, comme pour Félix Hallé dans la catégorie « Petite relève », Alexandre Charest pour « Implication »,  Dr Éric Hallé pour « Intervenant de l’année » ainsi que Myriam Coulombe et Keven Moffet pour « Nouveaux établis ». Quatorze autres personnes se sont vu décerner des prix dans diverses catégories loufoques, telles que « le plus malchanceux », « le faux retraité » ou « le raconteur ».

Par ailleurs, le comité organisateur entamera sous peu la planification de la 7e Semaine de l’agriculture matapédienne.

Source : Article de M. Jean-Philippe Langlais paru sur le site de l’Avantage le 26 février 2018.

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top