Le Marché public de La Mitis a connu une saison incomparable en 2017 et celle de 2018 s’annonce toute aussi bonne.
©Photo L’Avantage- archives

 Les administrateurs du Marché public de La Mitis se disent satisfaits de l’achalandage, à mi-chemin dans la saison.

« Rendu à mi-parcours, un premier bilan nous indique que l’achalandage et les ventes sont pratiquement au même point que la saison précédente. Près de 5 500 visiteurs ont été dénombrés sur le site, générant des ventes totales avoisinant les 68 000 $. Il semble donc que 2018 suit la même trajectoire que 2017, qui fut pour nous une année record à tous les chapitres », explique le coordonnateur, François Mercier.

Répartition

Le secteur de la production maraîchère engrange 42% des revenus dans l’agroalimentaire, suivi de la production fruitière avec 25%. Dans l’artisanat, les vêtements et les accessoires, puis les bijoux, dominent avec respectivement 39% et 32% des parts de marché.

« Le kiosque jeunesse est de plus en plus populaire avec 21 jeunes participants qui ont vendu pour près de 800 $ en 8 semaines d’opération. L’an dernier, à pareille date, on en dénombrait 12 au total. Rappelons que cet espace est réservé aux entrepreneurs âgés entre 8 et 17 ans qui en sont à une première expérience dans la culture, la cueillette où la confection d’un produit qu’ils viennent ensuite vendre au marché », poursuit M. Mercier.

Le nouveau site, derrière l’église de Sainte-Flavie, est plus spacieux et plus accessible que le précédent. Il permet une circulation fluide et une ambiance conviviale.

Le Marché est ouvert tous les samedis, beau temps, mauvais temps, de 9 h 30 à 14 h 30, jusqu’au 29 septembre.

Source : Journal L’Avantage

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top