Source : Stéphane Quintin, Journal L’Avantage gaspésien

À l’heure du bilan, une semaine après la 4e édition du Festin de rue, organisée samedi dernier dans le centre-ville de Matane, les organisateurs estiment avoir accueilli pas moins de 5 000 personnes, ce qui représente une année record pour cet événement devenu emblématique de l’été matanais.

Voir l’avenue Saint-Jérôme prise d’assaut comme elle l’a été en fin de semaine, à l’occasion du 4e Festin de rue de Matane, a prouvé combien la population était capable de répondre présente lorsque des activités festives et conviviales de grande ampleur étaient organisées dans le centre-ville. Le regard étonné de certains marcheurs de passage à Matane, munis de leur sac-à-dos de grande randonnée, perdus au milieu de la foule, illustrait bien ce constat confirmé par les organisateurs depuis : l’achalandage lors de cette édition représentait un nouveau record pour l’événement. La journée a bénéficié de conditions météorologiques idéales, tant au niveau de l’absence de vent et de la température qu’au niveau du ciel voilé de nuages, qui a pu dissuader aussi certaines personnes d’aller profiter de la plage, les convainquant d’opter plutôt pour le Festin de rue.

L’avenue Saint-Jérôme n’a pas désempli pendant quatre heures ! -Mathieu Trépanier, chargé de projets au comité centre-ville de Matane

Au moins 5 000 visiteurs pour la 4e édition  

Pour les organisateurs, l’estimation du nombre de visiteurs n’est pas une tâche facile. Chargé de projets au comité centre-ville, Mathieu Trépanier explique que l’achalandage est calculé de manière relative, par rapport aux éditions précédentes, en se basant sur les photos prises durant l’événement et grâce aux retours des différents artisans sur place ainsi que des ventes réalisées par les commerçants. M. Trépanier précise par exemple que l’un des exposants avait vendu deux fois plus de saucisses que l’année passée. Tous ces éléments ont permis au comité centre-ville, aidé de la Ville de Matane, d’estimer la fréquentation, pour l’édition 2018, à au moins entre 5 000 et 6 000 personnes, soit près du double de l’an dernier. « L’avenue Saint-Jérôme n’a pas désempli pendant quatre heures ! », s’est réjoui Mathieu Trépanier, satisfait du bilan de cette 4e édition du Festin de rue, le plus gros événement organisé par le comité centre-ville durant l’année.

Mettre en valeur la Matanie   

Selon différents kiosques installés sur l’avenue Saint-Jérôme, la fréquentation touristique était aussi notable en raison des questions posées sur la région et les activités proposées dans la Matanie. Durant le souper gastronomique et le spectacle du groupe Round the Clock, le public était en revanche plus local, selon les organisateurs. Pour sa part, le chef Jean Soulard a encouragé les producteurs locaux à travers un atelier de cuisine interactif et rempli de bonne humeur. Quant à la sommelière Jessica Harnois, elle a su faire preuve de beaucoup de pédagogie durant son animation du souper gastronomique, auquel près de 130 personnes se sont rendues. Ces dernières ont pu en apprendre davantage sur le vin tout en dégustant un souper cinq services préparé par Anne Canuel et Frédéric Boucher. Avec environ la moitié des kiosques, qui étaient au total près d’une trentaine, consacrés à la gastronomie locale et la présence du Beertruck du Festibière, le Festin de rue aura de nouveau réussi à bien porter son nom tout en offrant à la population une occasion de partage et de rassemblement autour des produits du terroir.

 Étendre l’événement sur plusieurs jours ?   

C’est un projet qui sera discuté durant les prochains mois, tant l’édition 2018 a démontré son plein potentiel ainsi qu’une saturation au niveau des activités. « Pour que les visiteurs puissent profiter de tous les kiosques, des différentes activités proposées sur place et déguster les produits gastronomiques tout en s’accordant des moments de relaxation, étendre le Festin de rue à deux journées de festivités, sous une forme qui reste encore à déterminer, reste un objectif pour moi. Le samedi après-midi a été extrêmement rempli et la seule solution pour rajouter ou diversifier les activités serait de grossir éventuellement le Festin de rue en le faisant déborder sur une autre journée », a déclaré Mathieu Trépanier, principal organisateur de l’événement. Les prochaines activités organisées par le comité centre-ville de Matane concernent l’accueil des futurs étudiants étrangers du Cégep ainsi que la préparation de la fête de l’Halloween.

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top