Les jardins Rita de Cascia
Crédit photo : Facebook Municipalité nourricière de Sainte-Rita

Depuis novembre dernier, une mobilisation citoyenne s’active dans divers projets pour le développement de l’autonomie alimentaire de Sainte-Rita. En créant l’organisme à but non lucratif Les jardins Rita de Cascia, des Ritois et Ritoises veulent ainsi valoriser l’accès à des aliments frais ainsi que l’économie locale.

Cascia est le nom du village en Italie où vécut Sainte Rita au 15e siècle. L’Église catholique la considère comme la sainte des impossibles, celle des causes désespérées!

La réalisation de projets alimentaires pour cette municipalité d’environ 300 habitants n’est pas une chose impossible, bien au contraire, pour le président de l’organisme, Alain Forget : « Pour démarrer, nous avons été aidés par COSMOSS qui soutient le concept de municipalité nourricière lié à l’autonomie alimentaire. Notre plan d’action comporte plusieurs volets : de vastes jardins de légumes et de plantes médicinales, une serre collective, un verger communautaire et des activités de transformation alimentaire. »

Esprit de communauté

La Municipalité de Sainte-Rita a proposé l’utilisation d’un lot lui appartenant, situé tout près de la cour de l’école et qui servira dès cette année pour la culture. Une partie du jardin sera réservée aux élèves qui pourront y collaborer à toutes les étapes. Il s’agit d’une belle façon de suivre l’évolution d’un potager et de découvrir des produits locaux. « Cette implication des enfants permettra aussi la transmission de connaissances et de solutions alternatives écologiques », indique Alain Forget.

Un parc pourrait aussi être aménagé pour y planter de grandes quantités de roses, en mémoire d’un épisode de la vie de Sainte Rita. Cette dernière, à l’article de la mort, demanda qu’on aille cueillir pour elle une rose. Même si c’était l’hiver, on lui apporta une rose rouge. La bouture du rosier fut plantée dans le jardin du monastère de Cascia et s’y retrouve toujours cinq siècles plus tard. On raconte que le corps de Sainte Rita, préservé intact à Cascia, répand encore aujourd’hui un parfum de rose! (Pour en savoir davantage sur l’existence de la sainte, Alain Forget anime durant la saison estivale la très intéressante exposition Des abeilles aux roses présentée dans la sacristie de l’église de Sainte-Rita.)

Des comités ont été formés pour mettre en œuvre un plan d’action afin de réaliser Les jardins de Rita de Cascia. Des activités de financement sont aussi organisées : un dîner spaghetti aura lieu le 20 avril à la salle multifonctions de Sainte-Rita.

Source : Journal L’Horizon des Basques

Infolettre

Pour tout savoir de l’actualité bioalimentaire au
Bas-Saint-Laurent, inscrivez-vous à notre infolettre.

Top